Articles

COVID-19 : Face à l’épidémie de Coronavirus, et pour s’en protéger, la consultation en ligne, au téléphone, selon un dispositif précis qui sera explicité durant le premier entretien, permet de ne pas interrompre le travail tout en se protégeant.

L’esprit d’analyse : le dispositif d’analyse en ligne

Aimeriez-vous affûter votre esprit d’analyse ?

En tant que dirigeants, nous avons tous généralement un excellent esprit d’analyse.

Mais il se trouve que nous n’entendons pas la moitié de nos pensées, et nous passons involontairement à côté de beaucoup de choses. Ce potentiel est inexploité.

Par ailleurs nous sommes souvent victimes de pulsions et de répétitions que nous ne contrôlons pas consciemment.

Il s’agit de « débuguer » cela.

Tout simplement.

Alors, aimeriez-vous accéder à de nouvelles dimensions de conscience, à une acuité particulière et insoupçonnée de votre propre esprit d’analyse ? Avec des réels effets concrets, durables et opérationnels dans votre vie ?

(Il ne s’agit ni de coaching, ni de développement personnel. Comme vous, j’ai été chef d’entreprise et employeur pendant 11 ans. Et, à ce titre, vous avez une capacité particulière pour y arriver, par vous-même.)

Si oui, je vous propose d’en discuter ensemble pour en savoir plus. En êtes-vous d’accord ?

Un simple appel au (+33) 0688450022 permet de prendre rendez-vous.

Je reçois pour un entretien préalable gratuit les particuliers, hommes et femmes, les chefs d’entreprise, les managers et les dirigeants, soit au téléphone, soit en visio, soit aux cabinets de Limoges, aux permanences d’Angoulême, Brive ou Bordeaux et également à distance (France et étranger via WhatsApp, Skype, etc.).

L’entretien initial est donc gratuit et n’engage en rien : il permet de voir si un travail est nécessaire, d’en préciser le processus et les modalités.

Au cabinet ou au téléphone (ou visio), la première consultation est toujours gratuite.

Une consultation préalable n’engage en rien, elle n’a pas de prix :

elle permet tout d’abord de librement s’informer, de connaître les méthodes employées, les règles et les modalités d’une analyse, ainsi que d’exposer son propre cas dans une absolue confidentialité, et enfin de savoir s’il vous convient, ou non, de poursuivre une telle démarche.

Ce que nous déciderons ensuite ensemble lors d’un second rendez-vous, qui vous aura laissé le temps de réfléchir avec tous les éléments, et d’un commun accord, puisque l’analyste et l’analysant sont chacun libres de s’engager, ou pas.

  • A savoir : ce second entretien, au cabinet, au téléphone ou en visio, ne sera pas non plus à régler si vous décidez de ne pas vous engager, mais il sera important de venir le dire (ou d’appeler pour le dire) dans tous les cas. C’est le seul engagement demandé à ce stade.

Les séances au téléphone peuvent être organisées selon un dispositif et une méthodologies précis convenus ensemble lors des entretiens préalables qu’il conviendra de respecter à la lettre.

     L’esprit d’analyse repose uniquement sur votre libre arbitre, votre propre capacité d’analyse et l’exploration de votre propre vérité par la parole :

J’écoute les chefs d’entreprise, les dirigeants et les particuliers qui désirent développer leur capacité et leur esprit d’analyse face aux multiples défis et aléas qu’ils rencontrent au quotidien dans l’exercice de leur métier de dirigeant, et dans leur vie personnelle, afin d’obtenir un sentiment profond de sérénité, l’esprit libre et aligné.

J’ai été chef d’entreprise et employeur pendant 11 ans.

Personne n’imagine ce qu’est ce (merveilleux et hallucinant) métier avant d’y plonger réellement… même quand les affaires marchent très bien… Je ne suis ni coach, ni consultant : je vous propose de devenir analysant… et enfin réellement indépendant.

« La méthode mise en place par Frédéric DUPLESSY, c’est l’équivalent du phare au milieu de la tempête. L’itinéraire, vous le connaissez, c’est vous qui l’avez tracé… le bateau, vous le connaissez aussi, c’est vous qui l’avez choisi voire même construit. Mais quand les éléments autour de vous se déchaînent, vous perdez le cap et n’arrivez plus à le retrouver seul. Alors cherchez le phare, il vous aidera à y voir plus clair et à reprendre la barre ! »

          Emilie Gillet – Fondatrice et gérante de la société A2O

… savoir TROUVER de l’aide, et non la demander : la CONSTRUIRE et l’ORGANISER est la base du leadership.

Pour en savoir plus et bénéficier d’un entretien privé, en présence ou à distance ( Telephone, Skype, WhatsApp,…), sans engagement et en toute confidentialité, c’est par ici : (+ 33) 06 88 45 00 22

Que vous soyez à Bordeaux, Paris, New-York, ou ailleurs dans le monde, le dispositif est identique.

AGENDA 24h/24 pour prendre rendez-vous : https://www.doctolib.fr/psychanalyste…

Merci au Président, au Bureau et au Conseil d’Administration de Charentexport, ainsi qu’à Laurent BOURNOVILLE, de m’avoir fait confiance ce lundi pour leur assemblée générale 2019 dans les locaux de Cognac Meukow, afin d’intervenir sur la Santé du dirigeant, en France et à l’export, et sur mon expérience d’une clinique spécifique de la psychanalyse avec les chefs d’entreprise.

Merci aux 50 dirigeants, managers et collaborateurs venus participer à cet atelier, ainsi que pour leurs retours durant la soirée qui s’est prolongée dans ce merveilleux cadre.

Je vous livre ici deux petites vidéos de 6 minutes que nous avons également partagées.

hashtagstress hashtagburnout hashtagpsy hashtagmanagement hashtagcadres hashtagdirigeants

AG Charentexport Cognac Meudow

Assemblée Générale CharentExport à Cognac Meudow le 09 décembre 2019

La santé du dirigeant et la clinique spécifique en psychanalyse avec les chefs d’entreprise

Le livret de l'atelier-conférence Charentexport avec des astuces, des exercices, des adresses pour le dirigeant, le manager et les collaborateurs.

Le livret de l’atelier-conférence CharentExport avec des astuces, des exercices, des adresses pour le dirigeant, le manager et les collaborateurs.

« Je viens pour une amie chef d’entreprise… » [06:30]

” Je viens pour une amie chef d’entreprise…” : Un entretien en cabinet suite à l’appel d’une personne qui veut se renseigner pour son amie entrepreneure, qui selon elle, va mal, et qu’elle voudrait aider.

Avez-vous déjà senti le sol s’effondrer sous vos pieds ? Votre réputation remise en question ? Votre entreprise menacée ? Votre famille et votre maison en danger ?…

Comment sortir de ces cycles, de ces répétitions ?….

Comment reprendre le contrôle, retrouver une vision à long terme et une sérénité durables ?

Frédéric Duplessy a été chef d’entreprise et employeur pendant 11 ans.
Il a trouvé sur son parcours un dispositif, une méthodologie et un véritable outil qui permettent au chef d’entreprise d’installer et pérenniser tout cela : garder le contrôle et sa sérénité, en toute indépendance.

Prendre rendez-vous

(Des horaires larges adaptés au chef d’entreprise 06h00-22h00 et la possibilité de mettre en place des séances en visio ou au tel.)

Capitaine du vaisseau, le chef d’entreprise porte l’image de l’établissement auprès des clients, des partenaires, des fournisseurs, des financeurs, des collaborateurs, des instances et collectivités locales, etc.

Sa propre dynamique, son charisme, insufflent l’esprit de l’entreprise et d’entreprendre aux parties en présence. Elle donne confiance aux investisseurs, aux créanciers et aux clients. Elle porte l’enthousiasme de ses équipes et leur envie de partager cette vitalité qui crée ainsi du désir induit pour les produits ou services proposés.

Si ce n’est l’enthousiasme, c’est au moins la volonté ferme, structurée, du manager qui inspire confiance en l’avenir et dans l’entreprise.

Il est le guide, il est donc seul. Il n’est à aucun moment en droit de défaillir, surtout en apparence.

Il ne se donne généralement pas le droit, si besoin, de se confier à un tiers, même proche. Surtout pas à un collègue, encore moins à un autre chef d’entreprise. Rarement à un médecin. Souvent très peu à sa famille ou à son conjoint pour ne pas l’inquiéter.

Les clubs d’entrepreneurs, les éventuels parrains, sont organisés pour échanger professionnellement, faire la promotion d’image, de produits ou services, apprendre des techniques comptables, de management, de marketing, etc. ce sont des lieux de représentation.

L’échange ne se situe malheureusement pas dans le rôle du métier réel du chef d’entreprise qui va au-delà de sa profession exercée : diriger, décider, financer, gérer, présider aux destinées de l’établissement en sont la base mais ne constituent qu’une seconde couche professionnelle visible.

Etre le chef, le guide, le garant, le décideur, avec pour revers une épée de Damoclès permanente, un juge imparable et intraitable, sauvage et aveugle, lorsqu’on est le rempart permanent et surtout la caution morale, technique et financière personnelle de tout cela. Une position moralement et intellectuellement épuisante, pour laquelle le chef d’entreprise n’est ni formé, ni préparé.

Cette usure se manifeste invariablement, que ce soit en conscience, et plus profondément, insidieusement, inconsciemment.

La dynamique de projet et de groupe, le sport, les réunions, les succès, les moyens financiers et techniques permettant de prendre du recul n’y feront rien, le chef d’entreprise est seul.

Irrémédiablement et moralement seul. Au milieu de tous. Impuissant à communiquer sur cela.

Pour ne pas se mettre en danger, pour ne pas laisser croire à une once de faiblesse possible.

Parce que c’est aussi vers lui que vont les sollicitations, l’inverse ne semblant plus possible.

Aussi, si elle survient et parvient à s’exprimer, sa demande de parole, de partage, de conversation avec un autre chef d’entreprise est systématiquement évitée : ce dernier aura peur de se dévoiler, d’affaiblir sa propre course et sa propre dynamique s’il s’arrête lui-même pour y penser, pour échanger.

Le succès, le positif avant tout : Eluder cette pulsion de mort bue jusqu’à la lie, avaler ainsi littéralement la vie, et pour cela déborder de toutes parts vers l’infini, le néant : créer, courir, pour ne pas vraiment penser. Ne pas parler.

Quel espace, quel moment, alors, pour se laisser dire ?

En décidant de briser ce silence, en partageant délibérément mon expérience avec des confrères, en choisissant alors de m’exposer pour voir ce qu’il en était réellement, j’ai pu obtenir des confidences confondantes. J’ai pu déceler de la souffrance, de la solitude, un vide intime immense face aux défis quotidiens. Ainsi que bien d’autres symptômes, de non-dits, que les décideurs lisant ces lignes ont forcément à l’esprit.

C’est d’avoir été chef d’entreprise, à l’écoute des autres, que j’ai désiré devenir psychanalyste.

Psychanalyste pour les chefs d’entreprise mais aussi pour tous dirigeants, ou élus, en consultations individuelles, ainsi que pour leurs équipes, par la mise en place de groupes d’analyse de pratiques professionnelles.

Il existe donc un lieu d’écoute, de travail par libre association, basé sur une absolue confidentialité, permettant de décider d’y réserver un temps spécifique dédié à la parole.

Prendre rendez-vous permet de décider ou non de donner suite, de définir ensemble le moment, les modalités, en toute discrétion, au cours d’un ou plusieurs entretiens préalables qui n’engagent d’abord en rien, afin de mettre en place une cure dont la durée sera un-définie puisque s’acquitter de chaque temps de travail par la parole permet d’être libre de la quitter.

Ainsi l’analysant est au travail, l’analyste l’écoute, activement.

Une solitude, qu’une seule étude, – seul l’y es-tu ? -, seul à deux, solde et tue…de l’emprise, en prise, d’entre-prise.

Frédéric Duplessy, Condat sur Vienne, juillet 2017