Sigmund Freud, 1856-1939,fondateur de al psychanalyse

Sigmund Freud, 1856-1939, fondateur de la psychanalyse

 

La question psy que tout le monde se pose : quelle différence entre psychiatre, psychologue et psychanalyste ?

Un psychiatre est un médecin, docteur en médecine, qui va réaliser un diagnostic et administrer des traitements adaptés. Un psychiatre peut également être psychologue ou psychanalyste.

Un psychologue est un praticien diplômé, disposant d’une licence ou d’un master en psychologie. Selon sa spécialité, il bénéficie d’un éventail de dispositifs et de thérapies. Un psychologue peut être aussi psychanalyste.

Un psychanalyste ne dispose pas de diplôme spécifique à la psychanalyse, mais il doit avoir lui-même suivi une cure, continuer à étudier tout au long de sa vie professionnelle dans une école de psychanalyse auprès de laquelle il s’est autorisé avec quelques un à exercer, et être en supervision.

Cette question demande donc à définir plus précisément psychiatre et psychiatrie, psychologue et psychologie, psychanalyse et psychanalyste.

Ici, deux supports d’information semblent fiables et éclairants : le dictionnaire de l’Académie Française pour les définitions et Wikipedia pour les explications.

Définitions du Dictionnaire de l’Académie Française

Source : www.dictionnaire-academie.fr

Psychiatre

Médecin spécialiste de psychiatrie. Au xixe siècle, on employait plus couramment le terme d’aliéniste que celui de psychiatre.

Psychiatrie

Discipline consacrée à l’étude et au traitement des maladies mentales. Un service de psychiatrie.

Psychologue

Spécialiste de la psychologie en tant que science ; praticien qui l’exerce. Un congrès de psychologues. Psychologue scolaire, attaché à un établissement d’enseignement.

▪  Par extension. Personne qui sait pénétrer l’âme humaine ainsi que les ressorts et les passions qui la gouvernent. Les comédies de Marivaux sont l’œuvre d’un psychologue subtil. Adjectivement. Il n’est pas très psychologue.

Psychologie

  1. Vieilli. Partie de la philosophie qui traite de l’âme, de ses facultés et de ses opérations.
  2. Science de la vie mentale, des données de conscience, des facultés et des opérations de l’esprit. La psychologie compte au nombre des sciences humaines. La psychologie rationnelle est une des trois branches de la métaphysique spéciale. La psychologie s’est développée comme une science expérimentale. La caractérologie est une branche de la psychologie. Diplôme de psychologie.

▪  Psychologie des profondeurs, qui prend en considération non seulement les états conscients, mais aussi les états inconscients de l’esprit (équivalent vieilli de Psychanalyse). Psychologie des formes, de la forme, qui considère les faits psychiques selon les ensembles et figures (en allemand, Gestalten) qu’ils forment, non pas selon leurs contenus pris isolément. Psychologie sociale ou Psychosociologie (voir ce mot). Psychologie analytique.

▪  Par analogie. Psychologie animale.

  1. Dans la langue courante, l’ensemble des traits de caractère, des manières de penser, de réagir et d’agir d’un individu, d’un groupe. Psychologie infantile, masculine, féminine. Par analogie. La psychologie d’un personnage littéraire, de fiction.

▪  Désigne aussi l’habileté à comprendre l’âme humaine, ses qualités, ses défauts, et ses ressorts les plus secrets. Faire preuve de psychologie. Il a manqué de la plus élémentaire psychologie.

Titres célèbres : Essais de psychologie contemporaine, de Paul Bourget (1883) ; Psychologie des foules, de Gustave Le Bon (1895) ; La Psychologie de masse du fascisme, de Wilhelm Reich (1933).

Psychanalyste

Thérapeute qui pratique la psychanalyse (en ce sens, on dit aussi Analyste) ; spécialiste de la psychanalyse. Jacques Lacan a été un psychanalyste célèbre et contesté.

Psychanalyse

Méthode d’investigation et de thérapie, fondée et théorisée par Freud, qui repose sur l’étude des trois structures de la vie psychique que sont l’inconscient, le conscient et le préconscient ; toute méthode, toute théorie qui développe ses principes propres en s’inscrivant directement dans la lignée de Freud ou bien en s’affranchissant de son héritage. Les « Cinq leçons sur la psychanalyse » et l’« Introduction à la psychanalyse », de Freud, ont été publiées respectivement en 1908 et 1917. La psychanalyse s’appuie notamment sur l’interprétation des rêves et l’analyse des pulsions. Certaines névroses peuvent être traitées par la psychanalyse. L’Association internationale de psychanalyse a été fondée en 1910. Société de psychanalyse freudienne. La psychanalyse de Jung a développé la notion d’inconscient collectif.

▪  Par métonymie. Cure, traitement qui font appel à l’une de ces méthodes (on dit aussi Analyse didactique ou, simplement, Analyse). Faire une psychanalyse. Suivre une psychanalyse individuelle, une psychanalyse de groupe.

▪  Par extension. Analyse, interprétation d’une réalité, d’une œuvre d’art, qui utilise ces méthodes et les concepts qui les fondent. Bruno Bettelheim a écrit une psychanalyse des contes de fées.

Titre célèbre : La Psychanalyse du feu, de Gaston Bachelard (1938).

Pour en savoir plus sur WIKIPEDIA

A propos de la psychiatrie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychiatrie

A propos de la psychologie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie

A propos de la psychanalyse : https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychanalyse

dont cet extrait qui permet de comprendre succinctement le processus de la cure psychanalytique  :

La cure psychanalytique

La demande de cure naît souvent d’une souffrance psychique reconnue par le patient ou d’une volonté de se connaître soi-même. Elle peut être travaillée et construite dans des entretiens psychanalytiques « préliminaires ». Freud précise que si la psychanalyse est « une méthode de traitement des désordres névrotiques », son but n’est pas de « guérir » en abrasant le symptôme, mais d’aboutir à « la récupération de ses facultés d’agir, de penser et de jouir de l’existence »4.

Jacques Lacan, interprétant Freud, a quant à lui isolé quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse :

Ce sont sur ces bases que la cure psychanalytique se fait par la méthode de la libre association, dans une dynamique où transfert et contre-transfert permettent la mise à jour des conflits inconscients et leur dépassement4.

La cure psychanalytique classique comporte un cadre : un divan, un analyste (que le patient ne voit pas) ainsi que des règles fondamentales comme l’association libre (le patient est invité à dire tout ce qui lui passe par la tête), la neutralité bienveillante (neutre : ne pas juger le patient ni ses actes, bienveillant : considérer le patient) la régularité et le payement du prix des séances, etc. Le travail de l’analyste est d’écouter, d’interpréter le contenu latent (sens inconscient) à partir du contenu manifeste (ce que dit le patient)24 et de le guider dans une révision de son histoire intime, y donner un sens nouveau et actualisé, le débarrasser de schèmes répétitifs25. Ceci se fait à travers le moteur de la cure psychanalytique que représente le transfert, réédition d’affects liés à ses relations infantiles et projetés sur l’analyste. Ce transfert est également à analyser et à interpréter. Pour sa part, l’analyste élaborera son contre-transfert, c’est-à-dire sa propre réaction au transfert du patient sur lui.

Le transfert est ensuite résolu et la phase intense de l’analyse se termine. Toutefois, une fois ce processus de compréhension de sa psyché enclenché par le patient, l’analyse ne cesse jamais vraiment : elle entre dans les processus habituels de réflexion de la personne affrontée à des difficultés intérieures ou extérieures.

Voir ici quelques témoignages

et ici : “Comment je suis arrivée à me libérer et me guérir de mes blessures, à ne plus avoir peur d’être moi.

J’espère que ces éléments vous auront permis d’avoir une idée plus précise quand à la différence entre un psychiatre, un psychologue et un psychanalyste et leurs pratiques respectives.